3D hyper réaliste – Le Raptor comme en vrai !

Fruit d’un partenariat naissant entre les studios Ag Tracks et Synthes’3D, cette première réalisation 3D hyper réaliste mérite que l’on s’y attarde, vous ne trouvez pas ?  

C’est pourquoi Ag Tracks vous propose de découvrir les dessous de ce projet réalisé en partenariat avec le studio Synthes’3D pour le constructeur de pulvérisateur Berthoud.  Combinant expertise du milieu et des médias agricoles et expertise de l’animation 3D, c’est assez naturellement que les équipes d’AgTracks et de Synthes’3D ont mis leurs savoirs faire en commun pour répondre aux besoins de l’un des leaders de la pulvérisation. L’objectif était simple, faire vivre le nouveau Raptor avant même qu’il ne rentre en production sur les chaines de montages.

1 – Merci la CAO :

Véritable clefs de succès de ce type d’animation, c’est la Conception Assistée par Ordinateur qui rend possible ce type de projet. Il serait inconcevable de se lancer dans  de l’animation 3D hyper réaliste, sur ce type de matériel, en recréant l’ensemble de la machine. Notre point de départ et donc le fichier de base CAO du constructeur, si cela permet de gagner énormément de temps et de maitriser le coût, il faut néanmoins nettoyer les fichiers de toutes les infos techniques. Une fois le fichier nettoyé, un rendu plâtre permet de vérifier la concordance entre le rendu 3D et la source.

2 – Texturisation : 

La seconde étape consiste à appliquer les textures et couleurs de synthèse à chaque matière, la encore les informations du fichier CAO sont d’une grande aide mais il faut être particulièrement vigilant aux petits détails. Ici l’ensemble des couleurs et matières étaient connues car déclinées sur l’ensemble de la gamme Berthoud. Mais ce type d’animation aurai pu également trouver son utilité dans le prototypage d’une nouvelle machine.

3 – Intégration à un environnement : 

La machine texturisée, il ne reste plus qu’à l’intégrer dans l’environnement souhaité. Ici le choix du constructeur s’est orienter vers un environnement neutre et blanc en phase avec le charte graphique de la marque. mais nous aurions pu également l’intégrer dans un environnement naturel (de type champ) comme surnaturel. C’est dans cette étape que l’on définit également les sources de lumière permettant d’appliquer les jeux de lumière et d’ombres nécessaire à la perception hyper réaliste de la machine.

4 – Cadrage packshot et Storyboard : 

La quatrième étape permet de définir l’ensemble des cadrages souhaités pour le packshot pour ce qui du rendu statique et de définir toutes les étapes clefs du storyboard afin de créer l’animation 3D vidéo. Concrètement, nous avons du définir quels était les meilleurs angles de prises de vue afin de mettre en valeur la machine et ses points clefs (de face, 3/4 avant, top view…). De même, pour l’animation vidéo, nous avons du écrire la suite logique des cadrages et mouvements caméra accompagnés de texte en motion design pour créer l’effet escompté. Ici, nous étions sur une vidéo teaser, nous avons donc accès notre storyboard sur des plans très serrés au début puis de plus en plus large afin de créer la sensation de découverte. Nous aurions également pu continuer et présenter en dynamique la machine pleinement fonctionnelle dans un environnement réaliste, mais ce n’était pas l’objectif recherché.

Capture d’écran 2015-12-14 à 17.25.17

5 – Le rendu : 

Il est important de noter qu’afin d’arriver jusque cette dernière phase, l’ensemble des équipes travaillent par de multiples validations successives « en mode brouillon » permettant de s’assurer du rendu final. Dans ce type de projet, il n’y pas de place pour l’improvisation, tout est écrit. Ceci pour la bonne raison, que le rendu final nécessite de faire calculer des ordinateurs sur des nombreuses heures voire jours entiers pour les projets le plus gourmands. Au final, un projet comme celui du Raptor de Berthoud aura mis à peine trois semaines pour arriver à son terme. Ceci en grande partie grâce au professionnalisme de Synthès’3D, à l’expertise d’AgTracks dans le machinisme agricole  et la pleine confiance des équipes de Berthoud.

6 – Intégration et utilisation : 

Pour ce qui est du résultat de ce projet, vous avez pu le découvrir dans la presse avec les articles annonçant le lancement du nouveau Raptor. L’animation vidéo était bien entendu l’une des attractions du stand de Berthoud sur Agritechnica et est en ligne depuis la mi novembre. A cela, il faut ajouter la nouvelle compagne de pub de Berthoud sur le Raptor qui compile plusieurs des photos du packshot.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s